Fausse couche, vrai deuil

Documentaire

1 x 60 minutes

2012

Canal Vie

Un rêve a pris naissance dans leur tête des mois, voire des années avant de prendre naissance dans leur ventre.
Un rêve qui, avec la fausse couche, vient de s’évanouir.
Un rêve de famille qui s’éteint.
Mais est-ce possible de ressentir tant de peine pour un rêve perdu ?

Chaque année, 20 000 femmes vivent une fausse couche au Québec. Les experts estiment qu’environ la moitié d’entre elles (et beaucoup de leurs conjoints) traversent alors un deuil. Le documentaire Fausse couche, vrai deuil jette un éclairage nouveau sur cette réalité à travers le portrait de cinq femmes pour qui l’épreuve s’est avérée douloureuse.

Une douleur qui se ressent de l’intérieur, mais aussi de l’extérieur. Elle provient d’une part d’un système de santé plus ou moins outillé pour encadrer les couples dans une fausse couche et, d’autre part, de la banalisation qui y est généralement associée : « Vous pouvez vous reprendre », « C’est la nature qui en a voulu ainsi », « Ça arrive à tout le monde »… Comment extérioriser la douleur et justifier cette peine sans souvenirs palpables, sans corps ni cercueil ? Dans une société où tout est basé sur l’image, comment faire comprendre l’ampleur du deuil d’une fausse couche sans image ? Ce documentaire est l’écho de toutes ces voix, toutes ces histoires vécues dans le drame, le secret ou l’indifférence. Toutes ces histoires qui ne demandent qu’à être enfin entendues pour que, d’un rêve écroulé, naisse l’espoir.

Avec la participation de :

- Marilou Cardinal
- Mélissa Gilbert
- Benoit Maisonneuve
- Geneviève Normandeau
- Anabelle Rousse
- Martine Vézina
- Manon Cyr, infirmière au CSSS de Vaudreuil-Soulanges
- Josée Jacques, psychologue
- Francine de Montigny, chercheuse, Inf. Ph. D. Université du Québec en Outaouais

Idée, scénario et recherches : Isabelle Clément

Réalisateur : François Méthé

Producteur au contenu : Hugo Roberge

Productrice déléguée : Amélie Vachon

Producteur : Luc Wiseman

Production : Avanti Ciné Vidéo